Des médicaments à base de cannabis pour les animaux ?

Des médicaments à base de cannabis pour les animaux ?
Reading Time: 3 minutes

Le cannabis, en France, est considéré comme une drogue, mais fait parler de lui depuis quelques années. Même si plus d’une trentaine de pays ont légalisé en médecine humaine l’usage du cannabis et des cannabinoïdes, c’est un autre secteur, celui de la santé animale, qui s’y intéresse. Concernant l’usage de médicaments à base de cannabis pour les animaux, à des fins médicales, mais également pour le bien-être.

Depuis 10 ans, l’espérance de vie des animaux domestiques a augmenté d’au moins 20%, mais les animaux domestiques âgés souffrent de douleurs. En effet, on sait que 90% des chats de plus de 12 ans ont des signes de dégénérescence articulaire et que la prédominance de l’arthrose est de 20% chez le chien.

L’utilisation de médicaments à base de cannabis pour les animaux est-elle pertinente ?

Des friandises à mâcher, des résines, des gélules… De nombreux produits contenant du cannabidiol (CBD) sont apparus sur le marché. Selon plusieurs propriétaires d’animaux, ces médicaments permettent de soulager leurs animaux, en évitant les effets désagréables des traditionnels médicaments.

De nombreuses études* peuvent prouver les bienfaits du cannabis sur les animaux de compagnies. Notamment l’huile de CBD, qui peut aider à réduire les crises d’épilepsie chez les chiens. Elles semblent montrer de nombreux effets thérapeutiques utilisables en médecine, permettant de soulager les maladies chronique, dégénératives, provoquant des douleurs, comme par exemple les maladies inflammatoires, cancérologie, neurologie…

Certains vétérinaires et chercheurs sont contre cet usage, comme le spécialiste en anesthésie et analgésie vétérinaires, Stéphane Junot, qui n’approuve pas le traitement. Mais d’un point de vue scientifique pense qu’il y aurait probablement une place thérapeutique pour ces médicaments, qui remplaceraient les médicaments antalgiques auprès des animaux vieillissants ayant des problèmes de tolérance.

Prenons l’exemple de Little Kitty aux États-Unis, une chatte atteinte d’arthrose depuis ses 12 ans qui passait toutes ses journées cachée dans un placard. Lorsque sa propriétaire lui a donné des médicaments à base de cannabis pour les animaux, elle redemandait de l’affection, sortait et se sociabilisait.

Quels effets négatifs peut-il y avoir ?

Selon des études, le CBD n’engendre généralement que peu d’effets secondaires et n’entraine pas de risques de dépendance. Cependant, il existe certains risques. Des études plus poussées sont menées afin de prendre le temps d’isoler les substances et d’effectuer des tests de toxicité, d’efficacité et d’innocuité.

Certains produits humains contiennent des substances pouvant être toxiques pour les animaux. Il ne faut donc pas se lancer dans une automédication. Il faut toujours demander conseils à votre vétérinaire. De plus, si l’animal reçoit déjà un traitement, l’ajout de cannabinoïdes peut être dangereux. Un réajustement de la prise de médicaments s’impose et ne peut se faire que par le biais d’un professionnel.

Enfin, les médicaments à base de cannabinoïdes doivent être conservés à l’abri du soleil ou de la lumière vive, ainsi qu’à température ambiante, au risque d’une modification radicale de la composition chimique des médicaments.

Quels sont les symptômes de l’intoxication au cannabis chez l’animal ?

Selon le centre antipoison animal, les intoxications au cannabis chez les animaux sont de plus en plus fréquentes. Celles-ci concernent l’ingestion accidentelle des produits de leur propriétaire (space cake, joint…).

Lors d’une intoxication au cannabis, les principaux symptômes sont des troubles neurologiques (tremblements, convulsions, dilatations des pupilles, troubles de l’équilibre…), des troubles digestifs (hyper salivation, vomissements…), des troubles respiratoires et cardio-vasculaires ou bien des troubles généraux (comme l’hypothermie…). On conseille d’emmener rapidement votre animal chez le vétérinaire.

S’il a récemment ingéré du cannabis, le vétérinaire essaiera de faire vomir votre animal. Ou bien il essaiera de limiter la concentration des principes actifs du cannabis dans le tube digestif en donnant du charbon activé. Cependant, si votre animal présente déjà les symptômes, il ne faut pas le faire vomir. Le cannabis n’étant plus présent dans l’estomac, il devient dangereux de faire vomir votre animal. D’autant plus s’il présente des troubles neurologiques.

Le vétérinaire met alors en place un traitement pour ses symptômes. Mais le pronostic face à l’intoxication au cannabis est généralement bon !

De nos jours, en France, peu de médicaments composés de cannabinoïdes sont accessibles, et leur utilisation par les vétérinaires reste anecdotique. Vous pouvez tout de même en parler à votre vétérinaire !


Vétorino peut vous aider à trouver un vétérinaire pour votre animal de compagnie en cliquant ici.

Vétorino peut vous aider dans la digitalisation de vos pratiques. Vous pouvez contacter un membre de notre équipe et obtenir plus de renseignements en cliquant ici.


*Des chercheurs ont prescrit, en 2018, à 16 chiens atteints d’arthrose, pendant quatre semaines, de l’huile de CBD. Les chiens ayant pris l’huile de CBD avaient moins de douleur que ceux à qui on avait donné un placebo. C’est à l’université d’État du Colorado qu’à été découvert que l’huile de CBD permettait de contribuer à réduire les crises d’épilepsie chez les chiens. 

Up Next:

Comment améliorer la visibilité du site web de ma clinique vétérinaire?

Comment améliorer la visibilité du site web de ma clinique vétérinaire?